Etaples – 14 juillet 2008

Fête Nationale en France, des activités dans tous les villages, toutes les villes…  des bals aux lampions, des représentations d’artistes, des brocantes, des parades militaires et… des feux d’artifice.

_new

**

_new

Pas facile, avec un compact, de saisir le boom moment… il y a un tel délai entre l’appui sur le bouton et le clic de l’obturateur…  alors parfois c’est trop tôt, parfois, c’est trop tard… parfois, on a de la chance.

_new

 _new

 

Une multitude d’étoiles sont tombées dans le fleuve, demain, les pêcheurs nous apporteront des poisson chatoyants…

_new

 _new

 

Etaples – Mai 2008

Etaples, à la fois port de pêche et de plaisance, ne peu accueillir que de "petits" bateaux en raison de l’ensablement de la Canche.  Les patrons pêcheurs ont donc basé leur flotte à Boulogne-sur-Mer.

 _newb

Couché de soleil sur la Canche, à marée basse.  A droite, on peut distiguer l’imposante silhoutette du Roulev, énorme "grue" permettant de mettre les bateaux sur le sol du chantier naval et de les remettre à l’eau après réparation.

_new

 _new

 _new

 

Calais – Avril 2008

Il fait tristounet en cette journée d’avril.  Dans ce cas, rien de tel qu’une balade en ville.. il y à là de multiples possibilités de s’abriter.

L’hôtel de ville, inauguré en 1925, est de stype Flamand et renaissance.  Il est l’oeuvre de Louis Debrouwer.

_new

 Le groupe « Les Bourgeois de Calais » est une commande faite par la ville de Calais, en 1885, auprès du sculpteur Auguste Rodin afin d’immortaliser le courage des six Bourgeois (Eustache de Saint-Pierre, Jacques et Pierre de Wissant, Jean de Vienne, Andrieus d’Andres et Jean d’Aire).  En 1347, ils se présentèrent, en chemise et la corde au cou , devant Edouard III pour lui remettre les clés de la ville, et proposèrent leur sacrifice pour sauver la population.

La Reine Philippine de Hainaut, admirative de leur courage, demanda à son mari de les épargner.

_new

Un des 12 moulages de cette oeuvre, coulés du vivant de l’artiste, se trouve au parc de Mariemont (B).  (12 moulages et non 4 comme indiqué précememment, comme me l’a fait très justement remarquer Monsieur Hobin Desfois).

_new

 

Dannes – A l’assaut du Mont Saint-Frieux – Avril 2008

Un must dans la région, la promenade du Mont Saint-Frieux offre aux amoureux de la nature, calme, beauté, chants d’oiseaux, senteurs délicieuses…

Trois parcours sont dessinés.  Le premier est une boucle d’environ 2,5 km, accessible aux personnes en voiturette : le circuit de la Pomme d’or.

_new

 Là , tout n’est qu’ordre et beauté,

luxe, calme et volupté…

Baudelaire.

_new

Obstination à la survie :  qu’est-il arrivé à cet arbre ?  Une tempête l’aura  couché mais il se sera servi de ses branches pour s’accrocher à la vie… car il vit !

La seconde boucle, que nous venons de parcourir sur sa première partie, se nomme la boucle du Chablis… longue d’environ 4 km.

_new

 Un espace très fragile, le sable est très perméable, seul des mousses résistent en emprisonnant la rosée et les arbres qui vont puiser leur subsistance plus en profondeur.

_new

 Ici et là, la mer nous apparaît, comme pour nous rappeler sa présence, que nous avions quelque peu oubliée.

Au début de l’ascension du Mont, le sol est sablonneux.

_new

 Cà et là, un arbuste a trouvé où s’installer…

_new

_new

 Les sentiers sont clairement balisés et délimités.

_new

 Les choses sérieuses commencent… et ne font que commencer.

_new

_new

 _new

 Plus nous montons, plus le paysage s’ouvre sur les espaces maritimes.

_new

 Voici enfin le but de notre balade, plus que quelques efforts…

_new

 Au loin, la baie de Canche est visible.  On peut apprécier sur ces photos le côté vert de cette région préservée…

_new

 Cette installation, domaine militaire, est un relais radar du CROSS.

_new

 La station balnéaire très claire, c’est Hardelot.

_new

 L’armée allemande avait investit tous ces lieux hautement stratégiques pour constituer le Mur de l’Atlantique, Hitler étant persuadé que le Pas-de-Calais serait l’endroit choisi par les Alliés pour le débarquement… on sait ce qu’il en fut.

_
new

 _new

 _new

 _new

_new

L’eau n’esp pas absente… bien que discrète.

_new

 _new

 Parmi les herbes folles, quelques primevères saluent le soleil.

_new

 Des chevaux et des vaches écossaises, parfaitement adaptés à cet environnement, jouent un rôle primordial dans la préservation du site.

_new

 _new

_new

 _new

_new

 Les contrastes offerts par ce circuit sont inombrables.

_new

 Nous la referons cette promenade, espérant rencontrer sur notre route, ces fameuses vaches et ce petits chevaux…

_new