Centre Historique Minier – Lewarde – 27 juin 2009

Suite à un concours auquel je m’inscris : maregion.web…  pas le pays de Charleroi… non MA région d’adoption, qui sera un jour ma région, tout simplement.

Je ne suis pas primé mais l’organisation invite tous les participants à la remise des prix, suivie d’un apéritif dînatoire (terme à la mode), et de la visite du Centre Historique Minier de Lewarde.  Comme prix de consolation, il y a bien pire, nous avons apprécié cette journée à sa juste valeur.  Tous nos remerciements à l’équipe organisatrice du concours pour la qualité de leur accueil.

lewarde_centre_minier_historique

C’est une des dernière fosses qui ait fonctionné (jusqu’en 1971).  C’est donc en toute logique qu’en 1973 elle fut choisie pour accueillir la mémoire de l’activité minière du Nord.  Les autres fosses étaient devenues vétustes et dangereuses.

La visite guidée commence par la « Salle des pendus ».

lewarde_centre_minier_historique

les non-initiés trouveront ce nom étrange, voir lugubre.  Pourquoi « Salle des pendus » ?  La photo parle d’elle même.  On comprendra que les mineurs préféraient appeler ce lieu « salle de bains ».

lewarde_centre_minier_historique

Dans la même salle, les douches sont allignées, inutiles depuis des décénies.

lewarde_centre_minier_historique

Une telle configuration s’explique par des raisons pratiques :

  • Un vestiaire tous les 20 cm, plus efficace que des casiers.
  • les vêtement de travail sont souvent humides, en les plaçant en hauteur, ils sèchent, d’autant que des souffleries d’air chaud activent le sèchage.
  • Le nettoyage de la salle est facilité, lors de la remontée d’une équipe, la poussière de charbon envahi tout.
  • La manipulation des vêtement propres et salles peut se faire sans contact.

lewarde_centre_minier_historique

Le principe est ingénieux : les cordes, bien qu’espacées de 20 cm entre elles, guident les vêtement vers des emplacement échelonnés en profondeur afin que ceux-ci ne soient pas en contacts entre eux.


Nous nous rendons ensuite vers la « Lampisterie »… où l’histoire de l’éclairage minier nous est conté.

lewarde_centre_minier_historique

Dans cette salle, les modèles au pétrole cottoient les modèles électriques.

lewarde_centre_minier_historique

lewarde_centre_minier_historique

lewarde_centre_minier_historique

Une vue d’ensemble du site en attendant le petit train…

lewarde_centre_minier_historique

… le tout… petit train !

… au tableau de bord simpliste !

lewarde_centre_minier_historique

« Pou disquinte à’l’fosse, y fau met’eut’casque »  (ch’ti approximatif).

lewarde_centre_minier_historique

lewarde_centre_minier_historique

… même si t’a eun grosse tiète…

lewarde_centre_minier_historique

Cà et là, des vestiges de l’exploitation, comme cette molette…

lewarde_centre_minier_historique

Impressionantes ces « cages » dans lesquelles s’entassaient les « gueules noires »…

lewarde_centre_minier_historique

Ici, les berlines sortent des cages et viennent se déverser sur les tapis où les femmes trient les gailles…  En france, on parle de trieuses, chez nous, en Belgique, ce sont des hiercheuses.

lewarde_centre_minier_historique

Travail pénible que celui-là : poussières et bruits continus sont le lot de ces femmes pour qui la seule protection était le fichu dans les cheveux.

lewarde_centre_minier_historique

La partie la plus intéressante de la visite va suivre…  descente au coeur des galeries, à 480 mètres de profondeur.

lewarde_centre_minier_historique

A partir de ce moment, c’est Ch’tiot Edmond qui devient notre guide… haut en couleurs… locales, il n’hésite pas à parler son patois, il déborde d’anecdotes vécues… un vrai voyage au sein de la rude vie des mineurs.

 

lewarde_centre_minier_historique

Impressionnant de se savoir sous 480 m de terre et de roche…

lewarde_centre_minier_historique

Le travail du mineur est explicité, ici la « méthode manuelle » (au pic et à la main).  Le mineur est vêtu de lin?

lewarde_cen
tre_minier_historique

Le « boisage » a toujours posé problème entre les mineurs de fonds et les contremaîtres…  Improductif pour les uns (ils sont payés à la quantité extraite), indispensable pour les autres (les accidents nuisent à la réputation et au rendement de l’exploitation), les uns tenteront de le bacler, au péril de leur vie, les autres infligeront des amandes aux récalcitrants.

lewarde_centre_minier_historique

La vie des cheveaux dans la mine était, elle aussi, peu enviable.  Descendus la nuit, pour ne pas freiner l’exploitation, pendus dans une position inconfortable, ils passeront toute leur vie au fond, sans revoir la lumière du jour.

lewarde_centre_minier_historique

Le trait ardenais était le plus souvent utilisé à la fois pour sa robustesse mais aussi pour sa petite taille, apte à travailler dans des conditions plus confinées.

lewarde_centre_minier_historique

Chtiot Edmond s’amuse bien avec nous…

lewarde_centre_minier_historique

Et pendant notre visite, imperturbable, les mineurs vaquents à l’eurs occupations…

lewarde_centre_minier_historique

Lors de mon prochain post, je vous présenterai l’espace muséal du site de Lewarde.

%%%

Boulogne-sur-Mer – Janvier 2009 – Vues sur le port

Toujours un ciel bleu, accompagné de vents.  La mer moutonne et se lance à l’assaut des digues de protection du port de Boulogne-sur-Mer.

location_vacances_Pas-de-Calais

location_vacances_Pas-de-Calais

Depuis la falaise d’amont, la vue  s’étend sur la plage, l’avant-port et, au loin à gauche, la falaise d’aval et Le Portel.

location_vacances_Pas-de-Calais

location_vacances_Pas-de-Calais

En regardant vers le nord, plus de contre-jour, la lumière d’hiver est superbe.  Le temps est clair et on peut apercevoir sur horizon, à l’extrème droite, les falaises du Cap Gris-Nez.

location_vacances_Pas-de-Calais

***

Entre Sainte-Cécile et Saint-Gabriel – Janvier 2009

Fin de journée ensoleillée de janvier (vers 17h30), la lumière rasante nous attire sur la plage.

location_vacances_Pas-de-Calais

La mer est grise et écumante, le charme que je lui préfère à tout autre.

location_vacances_Pas-de-Calais

… et pour Monsieur, une île flotante ou un bon demi bien mousseux ?

location_vacances_Pas-de-Calais

« … rien pour moi, merci, je me contente d’observer, de respirer, d’écouter… et tout cela comble mes sens… »

location_vacances_Pas-de-Calais

location_vacances_Pas-de-Calais

location_vacances_Pas-de-Calais

La mer est ma maîtresse, ma femme n’est pas jalouse, elle l’aime encore plus que moi !

****

Camiers – Nettoyage des plages – mai 2009

Une action écologique qui se transforme en rencontre conviviale, voila notre regard sur cette matinée enrichissante.

location_vacances_pas-de-calais

9h00 : l’opération commence par la distribution de sacs poubelles, de gants et éventuellement de pinces.

location_vacances_pas-de-calais

Un dernier briefing, on pose pour la photo, et c’est parti !

location_vacances_pas-de-calais

Mamour à l’oeuvre… déjà dans le petit étang du jardin, elle adore enlever les algues vertes… alors là, elle est servie…  le tas d’algues au pied des rochers viennent des entrailles de ceux-ci.

location_vacances_pas-de-calais

Ces algues s’accumulent, fermentent et sentent…  ce faisant, elles attirent les mouches…

location_vacances_pas-de-calais

Les enfants prennent plaisir à ramasser tous les détritus (plastiques, canettes, filets de pêche en nylon, etc…), et apprennent, par la même occasion le civisme nécessaire à une vie dans le respect de chacun.

location_vacances_pas-de-calais

Les équipes se sont dispersées, le bulldozer est passé à plusieurs reprises pour emporter sacs et algues.

location_vacances_pas-de-calais

Nous terminons notre « travail », le container est presque rempli…  nos plages seront plus propres pour VOUS accueillir.  Merci à tous les usagers de la plage (et des autres endroits, de toute façon) de respecter la propreté des lieux que vous fréquentez…  la saleté attire la saleté alors, d’abord, ne soyons pas celui qui commence, ni celui qui continue.  Si chacun de nous (pêcheurs et marins y compris), ramenait ses détritus chez lui, seules les algues seraient à enlever.

location_vacances_pas-de-calais

… et, après l’effort, le réconfort !  Un chouette déjeuner, dans une ambiance bon enfant, réunit tous les bénévoles du jour.

location_vacances_pas-de-calais

Après avoir vécu cette expérience, nous ferons le maximum pour être présents l’an prochain.

PS : merci aux personnes qui nous ont accueillis, qui nous ont parlé de leur vie à Camiers, qui ont partagé leurs idées, et, qui n’ont pas oublié de remercier chacun d’entre nous pour la tâche accomplie.  Nous ne connaissons pas de noms, elles se reconnaitront.

****

Abbaye du Mont Saint Eloi – Mars 2009

L’abbaye est situé sur la localité du même nom.

Il ne reste à ce jour que deux tours de cette abbaye du XIème siècle.

Située en hauteur, à proximité d’Arras, elle est visible à des kilomètres à la ronde, nous étions passé sur le contournement d’Arras à plusieurs reprises et nous nous demandions ce qu’étaient ces ruines qui dominaient le paysage.

location_vacances_pas-de-calais

 

L’aspect rude et résistant de l’abbaye la conduite à sa perte, les militaires ayant très bien compris la situation stratégique de l’endroit.

En 1477; Louis XI y installe son armée pour le siège d’Arras.  En 1654, le Grand Condé en fait son quartier général et en est délogé par Turenne.  En 1789, la Révolution impose la fermeture de toutes les abbayes, les batiments seront démantelés comme carrière de pierres. 

En 1914-1918, les tours servant de poste d’observation, seront la cible de l’artillerie.

location_vacances_pas-de-calais

 

 

 

***